Décoration et galvanoplastie appliquées à l'ébauche

De l'artisanat à la haute production

Créée en 1912 et employant une quarantaine de personnes, Monnier S.A. est spécialisée dans le traitement des parties constitutives du mouvement d'horlogerie, autrement dit l'ébauche.
Son activité se divise en deux : le décor des pièces d'horlogerie et la galvanoplastie.

« La galvanoplastie, ou électroplastie, est un procédé de dépôt par électrolyse, qui consiste à recouvrir d'une couche de métal inoxydable, le métal de base pour empêcher celui-ci de s'altérer. Les ponts d'horlogerie doivent être traités pour éviter l'oxydation du laiton dont ils sont composés. Ils sont recouverts par un dépôt de nickel, par un dépôt d'or ou par un dépôt de rhodium. Le nickel permet la résistance à la corrosion, l'or sert à la mise en couleur, comme le rhodium, un métal précieux dérivé du platine qui ajoute un plus aux pièces pour les marques prestigieuses », expose Roland Schmid, administrateur.

« L'augmentation constante du niveau de qualité, nous oblige à être bien équipés en machines et en installations. Ainsi, dans l'entreprise, nous avons toujours favorisé l'amélioration du matériel de travail. Nous modernisons continuellement nos équipements, constitués aujourd'hui en majeure partie de machines à  commande numérique. Nous avons investi de tout temps pour rester à la pointe des progrès techniques.
Parallèlement à cela, nous formons du personnel polyvalent pour nous permettre de faire face aux demandes fluctuantes de nos clients. Ainsi, nous sommes à même d'absorber de grandes quantités de pièces et, ce dans les plus brefs délais ».

La combinaison de ces deux éléments : la polyvalence du personnel et un équipement constamment renouvelé permet à Monnier S.A. de travailler au service de tous les clients de son secteur, et sur toutes les gammes de produits du mouvement d'horlogerie.